Quel est donc celui-ci ?

« Après avoir débarrassé votre bureau, sortez une feuille et un crayon. » Lorsque j’étais étudiant, cette redoutable parole annonçait que « l’heure de l’examen » était venue. Dans Marc 4, nous lisons que l’époque de Jésus s’est amorcée par des enseignements donnés au bord de la mer (V. 1) et s’est terminée par une période de mise à l’épreuve aussi au bord de la mer (V. 35). La barque utilisée comme tribune servait à transporter Jésus et une poignée de ses disciples de l’autre côté de la mer. Durant leur trajet (tandis qu’un Jésus épuisé dormait à la poupe), un grand tourbillon s’est levé (V. 37). Trempés, les disciples ont alors réveillé Jésus en lui disant : « Maître, ne t’inquiètes-tu pas de ce que nous périssons ? » (V. 38.) Puis le miracle s’est produit. Celui qui avait exhorté les foules ainsi : « Écoutez », plus tôt le jour même (V. 3), a donné un ordre simple, mais puissant, au vent : « Silence ! tais-toi ! » (V. 39.) Le vent lui a obéi et, affolés, les disciples ont exprimé leur émerveillement comme ceci : « Quel est donc celui-ci […] ? » (V. 41.) C’était une bonne question à poser, mais il allait leur falloir un moment pour en venir vraiment et avec raison à la conclusion que Jésus était le Fils de Dieu. Les questions et les expériences empreintes de sincérité, d’honnêteté et d’ouverture conduisent les gens à la même conclusion encore de nos jours. Jésus est plus qu’un Maître à écouter, mais aussi le Dieu à adorer. Arthur - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire