Servir et se faire servir

Il y avait plusieurs semaines que Marilyn était malade et que nombre de personnes l’encourageaient durant cette période difficile. Comment vais-je jamais pouvoir leur rendre toute leur bonté ? se demandait-elle. Puis un jour, elle a lu une prière que quelqu’un avait écrite : « Priez que [d’autres] gagnent en humilité, en leur permettant non seulement de servir, mais aussi d’être servis. » Marilyn a alors soudain compris qu’elle n’avait pas besoin d’équilibrer les choses, mais seulement de se montrer reconnaissante et de permettre à d’autres personnes de goûter à la joie de servir. Dans Philippiens 4, l’apôtre Paul a exprimé sa gratitude envers tous ceux qui prenaient part « à [sa] détresse » (V. 14). Il dépendait du soutien d’autrui tandis qu’il prêchait et enseignait l’Évangile. Il savait que les dons qu’on lui faisait quand il était dans le besoin n’étaient que le prolongement de l’amour des gens pour Dieu : « [Ce] qui vient de vous comme un parfum de bonne odeur, un sacrifice que Dieu accepte, et qui lui est agréable » (V. 18). Il se peut qu’il ne soit pas facile d’être celui qui doit recevoir, surtout si l’on est habitué à être le premier à venir en aide aux autres. Reste qu’avec de l’humilité, nous pouvons laisser Dieu prendre gentiment soin de nous par tout un éventail de moyens lorsque nous avons besoin d’aide. Paul a écrit : « Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins » (V. 19). Toute une vie parsemée d’épreuves lui avait appris que Dieu est fidèle et que sa générosité envers nous est sans borne. Cindy - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire