De derniers à premiers

Récemment, j’étais le dernier à monter à bord d’un gros avion de ligne aux sièges non désignés. J’ai repéré un siège du milieu à côté de l’aile, mais il ne restait pour mon sac qu’une seule place dans le compartiment à bagages : à la toute dernière rangée de l’appareil. J’ai donc dû attendre que tous les passagers sortent pour aller y récupérer mon sac. Une fois assis, j’ai ri lorsqu’une pensée semblant venir de Dieu m’a traversé l’esprit : « Ça ne te fera vraiment pas de tort d’attendre. En fait, ça te fera du bien. » J’ai alors résolu de profiter de ce délai pour aider les autres passagers à descendre leurs bagages après l’atterrissage et une employée à faire du ménage. Quand j’ai pu récupérer mon sac, j’ai ri à nouveau de constater que l’on m’avait pris pour un employé de la compagnie aérienne. Cela m’a fait réfléchir à ce que Jésus a dit à ses disciples : « Si quelqu’un veut être le premier, il sera le dernier de tous et le serviteur de tous » (MC 9.35). J’ai attendu parce que j’y étais obligé, mais dans le royaume inégalable de Jésus, il réserve une place d’honneur à ceux qui prennent de bon gré le temps de répondre aux besoins d’autrui. Jésus est venu dans notre monde pressé et égocentrique « non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs » (MT 20.28). Nous le servons le mieux lorsque nous servons les autres. Plus nous usons d’humilité, plus nous nous approchons de lui. James - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire