Des amis improbables

Mes amis Facebook affichent souvent de charmantes vidéos d’amitiés improbables entre animaux, comme une récente vidéo présentant un chiot et un cochon inséparables, une autre d’un cerf avec un chat et une autre encore d’un orang‑outan femelle donnant la tétée à plusieurs tigreaux. Or, ces curieuses amitiés si réconfortantes me rappellent la description du jardin d’Éden. Dans ce cadre, Adam et Ève vivaient en harmonie l’un avec l’autre ainsi qu’avec Dieu. Et comme Dieu leur avait donné la végétation pour nourriture, j’imagine que même les animaux y vivaient paisiblement ensemble (GE 1.30). Cependant, par leur péché, Adam et Ève sont venus troubler cette scène idyllique (3.21‑23). Aujourd’hui, tant dans nos relations humaines que dans la création, luttes et conflits sont une constante. Le prophète Ésaïe nous rassure néanmoins ainsi : « Le loup habitera avec l’agneau, et la panthère se couchera avec le chevreau ; le veau, le lionceau, et le bétail qu’on engraisse, seront ensemble » (11.6). Nombreux sont ceux qui voient en ce jour celui où Jésus reviendra pour régner. À son retour, les divisions cesseront et « la mort ne sera plus […] ni [la] douleur, car les premières choses [auront] disparu » (AP 21.4). Sur cette nouvelle terre, la création retrouvera son harmonie originelle et des gens de toutes les tribus, nations et langues y adoreront Dieu ensemble (7.9,10 ; 22.1‑5). D’ici là, Dieu peut nous aider à restaurer des relations brisées et à tisser de nouvelles relations improbables. Alyson - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire