L’appel de la sagesse

Malcolm Muggeridge, journaliste et critique social britannique de renom, a connu la foi en Christ à 60 ans. À son soixante‑quinzième anniversaire, il a offert vingt‑cinq remarques pertinentes au sujet de la vie. En voici une : « Je n’ai jamais rencontré d’homme riche qui ait été heureux, mais j’ai très rarement rencontré d’hommes pauvres qui ne désiraient pas devenir riches. » La plupart d’entre nous s’entendraient pour dire que l’argent ne fait pas le bonheur, mais il se peut que nous aimerions en posséder un peu plus pour en avoir la certitude.On a estimé la valeur nette du roi Salomon à plus de deux milliards de dollars américains. Or, même s’il était richissime, il savait que l’argent avait de grandes limites. Proverbes 8, un passage fondé sur son vécu, lance « l’appel de la sagesse » à tout le monde : « [Et] ma voix s’adresse aux fils de l’homme. […] Car ma bouche proclame la vérité » (V. 4‑7). « Préférez mes instructions à l’argent, et la science à l’or le plus précieux ; car la sagesse vaut mieux que les perles, elle a plus de valeur que tous les objets de prix » (V. 10,11). La voix de la sagesse nous dit : « Mon fruit est meilleur que l’or, que l’or pur, et mon produit est préférable à l’argent. Je marche dans le chemin de la justice, au milieu des sentiers de la droiture, pour donner des biens à ceux qui m’aiment, et pour remplir leurs trésors » (V. 19‑21). David - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire