Le secret de la paix

Grace est une femme extraordinaire. Un mot me vient à l’esprit quand je pense à elle : paix. Son expression empreinte de tranquillité et de repos a rarement changé au cours des six mois depuis que je la connais, même si l’on a diagnostiqué chez son mari une maladie rare qui l’a obligé à se faire hospitaliser. Quand j’ai demandé à Grace quel était le secret de sa paix, elle m’a répondu : « Ce n’est pas un secret, c’est une personne. C’est Jésus en moi. Je n’ai aucun autre moyen d’expliquer la quiétude que je ressens au cœur de cette tempête. »Le secret de la paix réside dans notre relation avec Jésus‑Christ. Il est notre paix. Si nous avons Jésus pour Sauveur et Seigneur, et que nous devenons de plus en plus semblables à lui, la paix se concrétise en nous. Même s’il se peut que nous vivions des choses comme la maladie, des difficultés financières et des dangers, la paix nous rassure quant au fait que Dieu tient notre vie dans sa main (DA 5.23) et que tout concourra donc à notre bien. Avons‑nous déjà goûté à cette paix qui surpasse toute logique et toute intelligence ? Savons‑nous en notre for intérieur que Dieu est aux commandes ? Ce que je nous souhaite à tous aujourd’hui fait écho aux paroles de l’apôtre Paul : « Que le Seigneur de la paix vous donne lui‑même la paix », et que nous ressentions cette paix « en tout temps » (2 TH 3.16). Keila - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire