L’empreinte de Dieu

Lygon Stevens aimait gravir des montagnes avec son frère Nick. Ces alpinistes chevronnés avaient conquis le mont McKinley (Denali), dont les sommets sont les plus élevés d’Amérique du Nord. Puis en janvier 2008, une avalanche déclenchée sur une montagne du Colorado a blessé Nick et tué Lygon, alors âgée de vingt ans. En découvrant le journal intime de sa sœur dans une des sacoches de celle‑ci, Nick y a puisé un profond réconfort. Il abondait en réflexions, en prières et en louanges adressées à Dieu, comme le démontre cette entrée : « Je suis une œuvre d’art, signée de la main de Dieu. Mais elle est inachevée ; en fait, il vient à peine de la commencer. […] Je porte l’empreinte de Dieu. Il n’y aura jamais d’autre personne comme moi. […] J’ai un travail à accomplir dans la vie que nul autre ne peut réaliser. » Bien que Lygon ne soit plus physiquement présente sur la terre, elle continue d’inspirer et d’exhorter ceux qu’elle a laissés derrière elle par l’héritage de sa vie et de son journal intime.Comme nous avons été créés à l’image de Dieu (GE 1.26), chaque être humain est « une œuvre d’art, signée de la main de Dieu ». L’apôtre Paul a eu raison de dire : « Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus‑Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions » (ÉP 2.10). Louez Dieu de ce qu’il utilise chacun de nous, en son temps et à sa manière, pour venir en aide aux autres. Dennis - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire