Côte à côte

Dans l’Antiquité, une cité à la muraille endommagée révélait que ses habitants avaient essuyé une défaite, les exposant au danger et à la honte. Voilà pourquoi les Juifs ont rebâti celle de Jérusalem. Comment ? En travaillant côte à côte, ce qui décrit bien le récit de Néhémie 3. À première vue, ce récit peut sembler ennuyeux. En y regardant de plus près, par contre, nous découvrons comment les gens ont travaillé ensemble. Les sacrificateurs travaillaient aux côtés des dirigeants. Les parfumeurs mettaient la main à la pâte au même titre que les orfèvres. Certains résidents des environs sont venus prêter main‑forte. D’autres ont fait des réparations à même le mur arrière de leur maison. Les filles de Schallum, par exemple, travaillaient aux côtés des hommes (V. 12), et certaines personnes réparaient deux portions de muraille, comme les Tekoïtes (V. 5,27). Deux choses se dégagent de ce chapitre. La première : ils travaillaient tous ensemble vers un but commun. La seconde : tous sont louangés pour leur part des travaux, indépendamment de la taille de la contribution de chacun. Nos familles et notre société sont brisées. Jésus est toutefois venu bâtir le royaume de Dieu en transformant des vies. Nous pouvons contribuer à rebâtir notre quartier en montrant aux autres qu’ils peuvent trouver en Jésus de l’espoir et une vie nouvelle. Nous avons tous quelque chose à faire. Travaillons donc côte à côte et faisons notre part, petite ou grande, pour créer une collectivité accueillante qui incite à découvrir Jésus. Keila - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire