Les années de « mâchement »

Ma femme m’a offert récemment un chiot retriever du Labrador que nous avons nommé Max. Un jour que Max passait du temps avec moi dans mon bureau, j’étais concentré sur mon travail quand j’ai entendu le son d’un froissement de papier derrière moi. M’étant retourné, j’ai vu un chiot à l’air coupable près d’un livre grand ouvert et ayant une page pendue à la gueule. Notre vétérinaire nous dit que Max traverse ses « années de mâchement ». Perdant ses dents de lait au profit de ses dents permanentes, le chiot soulage ses gencives en mâchant presque n’importe quoi. Nous devons surveiller Max attentivement pour nous assurer qu’il ne mâche pas quelque chose qui pourrait lui faire du mal en lui proposant d’autres choses plus saines pour lui. Son désir ardent de mâcher – et la responsabilité qui m’incombe de veiller sur lui – me porte à réfléchir à ce que nous « mâchons » dans notre esprit et notre cœur. Prêtons‑nous attention à ce dont nous nourrissons notre âme éternelle au fil de nos lectures, de nos visites sur Internet et de nos choix d’émissions télévisées ? La Bible nous exhorte ainsi : « [Désirez], comme des enfants nouveau‑nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut, si vous avez goûté que le Seigneur est bon » (1 PI 2.2,3). Si nous voulons suivre fidèlement Christ, nous devons nous nourrir au quotidien de la Parole de Dieu et de la vérité. Ce n’est qu’alors que nous pourrons atteindre la maturité en lui. James - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire