Un amour humble

Lorsque Benjamin Franklin était jeune homme, il a fait la liste de douze vertus qu’il désirait acquérir au cours de sa vie. Il l’a montrée à un ami, qui lui a suggéré d’y ajouter « l’humilité ». Cette idée lui a plu. Franklin a ajouté ensuite à sa liste quelques lignes directrices pour s’aider à acquérir chacune des vertus énumérées. Parmi ses pensées relatives à l’humilité, il s’est donné Jésus comme exemple à imiter. Jésus nous sert d’exemple suprême d’humilité. La Parole de Dieu nous dit : « Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus‑Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, mais s’est dépouillé lui‑même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes ; et ayant paru comme un simple homme » (PH 2.5‑7). Jésus a démontré la plus grande des humilités. Bien qu’il ait été de toute éternité avec le Père, il a choisi de se laisser crucifier afin que, par son amour et sa mort, il attire quiconque le recevrait dans la joie de sa présence. Nous imitons l’humilité de Jésus lorsque nous cherchons à servir notre Père céleste en nous mettant au service d’autrui. La bonté de Jésus nous aide à avoir un aperçu de la beauté remarquable de son altruisme. Au sein de notre monde égocentrique, ce n’est pas chose facile, mais tandis que nous nous reposerons en sécurité dans l’amour de notre Sauveur, il nous procurera tout le nécessaire pour le suivre. James - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire