Défigé

Lors d’une table ronde portant sur la réconciliation, un participant nous a donné un sage conseil : « Ne figez pas les gens dans le temps. » Il nous a fait remarquer que nous avions tendance à nous rappeler les erreurs que les gens avaient faites sans jamais leur donner la possibilité de changer. Il y a tant de moments dans la vie de Pierre où Dieu aurait pu le « figer » dans le temps ; ce qu’il n’a cependant jamais fait. Pierre – le disciple impulsif – « a repris » Jésus, ce qui lui a valu une sévère réprimande de la part du Seigneur (MT 16.21-23). Comme tous le savent, il a renié Christ (JN 18.15-27), qui l’a restauré par la suite (21.15-19). Il a même contribué un jour à créer des divisions raciales au sein de l’Église. Pierre, (aussi appelé Céphas) s’était séparé des non-Juifs (GA 2.11,12), auxquels il s’était associé depuis peu. Des Juifs étaient par contre venus imposer la circoncision aux croyants en Christ, si bien que Pierre s’était mis à éviter de fréquenter les non-Juifs incirconcis. Or, cela a causé un dangereux retour à la loi de Moïse. Paul a alors reproché à Pierre son « hypocrisie » (V. 13). Par son audacieuse confrontation, Paul a réglé le problème. Pierre a continué de servir Dieu avec le bel esprit d’unité que Dieu attend de nous. Personne n’a besoin de rester figé dans les pires moments de sa vie. Par la grâce de Dieu, nous pouvons nous accueillir entre nous, apprendre auprès les uns des autres, nous reprocher des choses si nécessaire et grandir ensemble dans son amour. Tim - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire