La faim du cœur

En faisant des courses en voiture avec mon mari, j’ai vérifié mes courriels sur mon portable et j’ai eu la surprise d’y trouver la publicité d’une pâtisserie devant laquelle nous venions de passer. Du coup, mon estomac s’est mis à gargouiller. Je me suis alors émerveillée de la façon dont la technologie permet aux commerçants de nous inciter à entrer dans leur établissement. En fermant ma boîte de réception, j’ai réfléchi au fait que Dieu désire ardemment et constamment m’attirer plus près de lui. Sachant toujours où je me trouve, il cherche à influencer mes choix. Je me suis alors demandé : Est-ce que mon cœur gargouille du désir de lui comme mon estomac l’a fait du désir d’une pâtisserie ? Dans Jean 6, après le repas miraculeux servi à cinq mille personnes, les disciples se sont empressés de demander à Jésus de toujours leur procurer « le pain de Dieu […] qui donne la vie au monde » (V. 33,34). Jésus leur a répondu ainsi : « Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif » (V. 35). Comme il est merveilleux qu’une relation avec Jésus puisse continuellement nourrir notre vie ! La publicité de la pâtisserie ciblait ma faim physique, mais la connaissance qu’a Dieu de l’état de mon cœur m’invite à reconnaître que j’ai constamment besoin de lui et à me nourrir de ce qu’il est seul à pouvoir me procurer. Elisa - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire