Notre future demeure

Une des premières prières que j’ai apprises enfant est celle-ci : « Maintenant que je me couche, je prie le Seigneur de protéger mon sommeil. » Mes parents me l’ont enseignée et je l’ai enseignée à mon fils et à ma fille lorsqu’ils étaient tout jeunes. Enfant, j’ai puisé une grande consolation dans le fait de me remettre entre les mains de Dieu par cette parole que je prononçais avant de m’endormir. Une prière semblable est bien rangée dans « le livre des prières » de la Bible, les Psaumes. Certains érudits bibliques suggèrent que l’expression « Je remets mon esprit entre tes mains » (PS 31.6) était une prière du coucher que l’on enseignait aux enfants à l’époque de Jésus. Il se peut que vous reconnaissiez cette prière dans le dernier cri que Jésus a lancé depuis la croix. À l’exception, que Jésus y a ajouté un mot : Père(LU 23.46). Or, en priant ainsi dans les instants précédant sa mort, Jésus a démontré sa relation intime avec le Père et a amené les croyants à fixer les yeux sur la demeure où ils habiteront avec lui (JN 14.3). Jésus est mort sur la croix afin que nous puissions vivre une relation merveilleuse avec Dieu en tant que notre Père céleste. Comme il est réconfortant de savoir que, grâce à l’amour sacrificiel que Jésus a pour nous, nous pouvons nous reposer sur Dieu, dont nous sommes les enfants ! Nous pouvons fermer les yeux sans craindre, car notre Père veille sur nous et a promis de nous ramener à la vie avec lui (1 TH 4.14). James - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire