Nous verrions Jésus

En priant depuis l’estrade lors de funérailles, mes yeux sont tombés sur une plaque de cuivre portant les paroles en anglais de Jean 12.21 : « Seigneur, nous voudrions voir Jésus. » Oui, me suis-je alors dit, il convient bien de considérer en quoi nous avons vu Jésus chez la femme dont nous célébrions la vie avec larmes et sourires. Même si elle avait vécu des épreuves et des déceptions dans la vie, elle n’avait jamais renoncé à sa foi en Christ. Et comme l’Esprit de Dieu vivait en elle, nous pouvions voir Jésus. L’Évangile selon Jean précise qu’après l’entrée de Jésus dans Jérusalem à dos d’âne (voir JN 12.12-16), quelques Grecs ont abordé Philippe, un des disciples, pour lui dire : « Seigneur, nous voudrions voir Jésus » (V. 21). Les guérisons et les miracles de Jésus avaient probablement piqué leur curiosité, mais comme ils n’étaient pas Juifs, l’accès aux parvis intérieurs du Temple leur était interdit. Lorsque leur requête est arrivée aux oreilles de Jésus, celui-ci a annoncé que l’heure de sa glorification était venue (V. 23). Et par cela, il signifiait qu’il mourrait pour expier les péchés d’un grand nombre. Il allait remplir sa mission de gagner non seulement les Juifs, mais encore les non-Juifs (les « Grecs » du verset 20), et ils verraient maintenant Jésus. Après sa mort, Jésus a envoyé le Saint-Esprit habiter ses disciples (14.16,17). Ainsi, en aimant et en servant Jésus, nous le voyons agir dans notre vie. Et, étonnamment, ceux de notre entourage peuvent eux aussi voir Jésus ! Amy - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire