Tu m’aimes ?

Adolescente, j’ai traversé une période de rébellion contre l’autorité de ma mère. Mon père est mort avant que j’entre dans l’adolescence, si bien que ma mère a dû assumer seule les deux rôles parentaux durant ces temps troubles. Je me rappelle avoir cru que ma mère ne voulait jamais que je m’amuse – et qu’elle ne m’aimait peut-être pas –, car elle me refusait souvent des choses. Je vois maintenant qu’elle me refusait des activités qui m’auraient causé du tort précisément parce qu’elle m’aimait. Les Israélites ont douté de l’amour de Dieu pour eux en raison de leur captivité à Babylone. Reste qu’ils devaient cette correction à leur rébellion contre lui. Maintenant, Dieu leur envoyait le prophète Malachie. Ses premières paroles de la part du Seigneur ont été celles-ci : « Je vous ai aimés » (MA 1.2). Ils y ont répondu avec incrédulité, comme s’ils lui disaient : « Ah! bon ? » Par la bouche de Malachie, Dieu leur a toutefois rappelé en quoi il leur avait manifesté son amour : ils les avaient choisis plutôt que les Édomites. Nous traversons tous des épreuves dans la vie. Il se peut que nous soyons alors tentés de douter de l’amour que Dieu a pour nous. Remémorons-nous donc les nombreuses façons dont il nous a témoigné de son amour infaillible. Lorsque nous prenons le temps de réfléchir à sa bonté, nous découvrons véritablement en lui un Père bienveillant. Kirsten - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire