Un bon papa

Lorsque notre fils Xavier était tout petit, mon mari était souvent parti en voyage d’affaires. Même si son père téléphonait souvent à la maison, Xavier passait de mauvaises nuits lorsque l’appel ne suffisait pas à le consoler. Pour m'aider à apaiser notre fils, à qui son père manquait, je sortais nos albums de photos tandis qu’il se préparait à se coucher. En désignant du doigt celles où ils passaient du temps ensemble, je lui demandais : « Tu te rappelles ça ? » Cette multitude de souvenirs encourageait Xavier, qui disait alors souvent : « J’ai un bon papa. » Je comprenais que Xavier ait besoin qu’on lui rappelle l’amour de son père en l’absence de celui-ci. Lorsque je traverse des moments difficiles ou de solitude, je désire aussi me savoir aimée, surtout de mon Père céleste. David a proclamé son grand besoin de Dieu lorsqu’il se cachait de ses ennemis dans le désert (PS 63.2). Le rappel de ses rencontres personnelles avec la toute-puissance et l’amour rassasiant de Dieu l’a amené à louer ce dernier (V. 3-6). Durant ses pires nuits, David pouvait encore se réjouir des soins tendres et fiables du Père (V. 7-9). En périodes sombres, où nous avons le sentiment que Dieu n’est pas là pour nous, nous avons besoin d’avoir des rappels de qui est Dieu et des manifestations de son amour. Réfléchir à ce que nous avons vécu avec lui, ainsi qu’à ses actions rapportées dans la Bible, peut nous confirmer les innombrables façons dont notre bon Abba Père nous aime. Dixon - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire