Encourager pour bénir

Le film Le Discours d’un roi, 2010, raconte l’histoire du roi George VI d’Angleterre, qui est soudainement devenu monarque lorsque son frère a renoncé au trône. Le pays étant au bord de la Seconde Guerre mondiale, les représentants du gouvernement voulaient avoir à sa place un leader éloquent en raison du rôle de la radio, dont l’influence était croissante. Reste que le roi George VI avait un problème de bégaiement. Le portrait rendu de la femme de George, Elizabeth, a particulièrement retenu mon attention. Tout au long de son douloureux combat pour dominer son défaut d’élocution, elle n’a cessé de l’encourager. Or, son dévouement inébranlable a contribué à lui procurer le soutien dont il avait besoin pour surmonter son défi et bien gouverner durant la guerre. Le soutien qu’Aaron et Hur ont apporté à Moïse en situation difficile (EX 17.8‑16)illustre bien un encouragement similaire. De même, Elisabeth a encouragé Marie, sa parente enceinte (LU 1.42‑45). Après sa conversion, Paul a eu besoin du soutien de Barnabas, dont le nom signifie « fils d’encouragement » (AC 9.27), afin d’être bien accepté des chrétiens. Plus tard, Barnabas a servi de compagnon d’œuvre et de voyage à Paul(AC 14). Ensemble, ils ont annoncé l’Évangile en dépit de tous les dangers. Les croyants en Jésus sont encore appelés à s’exhorter réciproquement et à s’édifier les uns les autres. Lisa - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire