Glaner dans un lopin aride

Une amie tanzanienne nourrit une vision la poussant à vouloir restaurer un lopin de terre désolé situé à Dodoma, la capitale. Consciente des besoins de certaines veuves du quartier, Ruth désire transformer ce lopin poussiéreux en un endroit cultivable où l’on pourrait aussi élever des poulets. Or, ce désir est ancré dans son amour pour Dieu et lui vient d’un personnage biblique ayant porté le même prénom qu’elle, à savoir Ruth. Selon la loi de Dieu, on devait permettre aux pauvres et aux étrangers de glaner (récolter) un coin des champs (LÉ 19.9,10). Ruth (celle de la Bible) était une étrangère, si bien qu’on lui permettait de travailler dans les champs pour y récolter de quoi se nourrir ainsi que sa belle‑mère. Le fait de glaner dans le champ de Boaz, un proche parent, a fini par amener Ruth et Naomi à trouver un foyer et une protection. Ruth s’est prêtée aux travaux de l’époque avec énergie et ingéniosité – en ramassant de la nourriture dans un coin de champ –, et Dieu l’a bénie. La passion de mon amie Ruth et le dévouement de la Ruth biblique me poussent à louer Dieu pour la façon dont il prend soin des pauvres et des opprimés. Ces deux Ruth m’inspirent le désir de trouver des moyens de venir en aide à des personnes de ma collectivité et, plus largement, d’exprimer ma gratitude envers notre Dieu généreux. Comment pourriez‑vous adorer Dieu vous aussi en manifestant sa miséricorde ? Amy - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire