Où trouver l’espoir

Elizabeth a longtemps combattu la toxicomanie, et lorsqu’elle s’en est sortie, elle a voulu venir en aide à d’autres à son tour. Elle s’est ainsi mise à écrire des mots gentils, qu’elle sème dans l’anonymat un peu partout dans sa ville. Elizabeth glisse ces mots sous les essuie‑glace des voitures et les agrafe à des poteaux dans les parcs. Elle avait pour habitude de rechercher des signes d’espoir ; maintenant, c’est elle qui les laisse là où d’autres les trouveront. Un de ses mots se terminait d’ailleurs ainsi : « Beaucoup d’amour. Garde espoir. » L’espoir et l’amour – voilà ce que Jésus nous donne chaque jour pour nous affermir. Le Seigneur ne nous procure pas son amour au compte-goutte, mais le répand dans notre cœur avec abondance et librement : « Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint‑Esprit qui nous a été donné » (RO 5.5). Il désire se servir des moments difficiles pour nous faire acquérir de la persévérance, affiner notre caractère et nous procurer une vie satisfaisante et remplie d’espoir (V. 3,4). Et même lorsque nous sommes éloignés de lui, il nous aime malgré tout (V. 6‑8). Recherchez‑vous des signes d’espoir ? Le Seigneur nous procure de l’espoir et de l’amour en nous invitant à nous rapprocher de lui. Notre espoir de connaître le contentement est ancré dans son amour infaillible. Anne - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire