Que renferme un nom ?

« Gip » Hardin, un prédicateur méthodiste, a donné à son fils le nom du célèbre prédicateur John Wesley, ce qui reflétait les espoirs et les aspirations que Gip nourrissait pour son nouveau‑né. John Wesley Hardin a néanmoins choisi, par malheur, une autre voie que celle à laquelle son nom semblait le destiner. Hardin, qui a déclaré avoir tué quarante‑deux hommes, est devenu l’une des gâchettes les plus notoires du Far West de la fin des années 1800. Comme dans nombre de cultures contemporaines, les noms bibliques revêtaient un sens particulier. En annonçant la naissance du Fils de Dieu, un ange a indiqué à Joseph de donner à l’enfant de Marie « le nom de Jésus ; [car] c’est lui qui [allait sauver] son peuple de ses péchés » (MT 1.21). Le nom Jésus – « Yahvé sauve » – confirmait ainsi sa mission. Contrairement à Hardin, Jésus a entièrement fait honneur à son nom. Par sa mort et sa résurrection, il a accompli sa mission de sauvetage : « Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant vous ayez la vie en son nom » (JN 20.31) et : « Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés » (AC 4.12). Tous ceux qui, par la foi, invoquent son nom sans pareil, peuvent obtenir le pardon et l’espoir que Christ offre. Avez‑vous invoqué son nom ? Bill - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire