Le tison de Dieu

En cueillant les plus petits, une bonne affolée s’est précipitée hors de la maison en flammes. En pleine course, elle a appelé d’une voix forte le petit Jacky de 5 ans. Comme Jacky ne la suivait toutefois pas, un passant a vite réagi en montant sur les épaules d’un ami. Il a sorti Jacky par la fenêtre de l’étage, juste avant que le toit ne s’effondre. Susanna, la mère du petit, a dit de lui qu’il était un « tison arraché du feu ». Vous savez peut‑être que ce « tison » était le grand pasteur itinérant John Wesley (1703‑1791). Susanna Wesley citait ainsi Zacharie, un prophète qui met en lumière les attributs de Dieu. En relatant une vision qu’il a eue, il nous fait entrer dans une scène d’audience où Satan se tient près du souverain sacrificateur Josué (3.1). Satan accuse Josué, mais Dieu le réprimande ainsi : « N’est‑ce pas là un tison arraché du feu ? » (V. 2.) Dieu dit également à Josué : « Vois, je t’enlève ton iniquité, et je te revêts d’habits de fête » (V. 4), avant de lui lancer ce défi – aussi une opportunité : « Si tu marches dans mes voies et si tu observes mes ordres, tu jugeras ma maison » (V. 7). Quelle image du cadeau que nous fait Dieu par la foi en Jésus ! Il nous arrache du feu, nous purifie et œuvre en nous tandis que nous suivons la direction de son Esprit. Vous pourriez donc nous appeler les tisons que Dieu a arrachés du feu. Tim - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire