Ce que nous pouvons faire

Même confiné à son lit et ayant 92 ans, Morrie Boogaart tricote des tuques pour les sans-abri du Michigan. Il en a apparemment tricoté plus de 8000 en 15 ans. Au lieu de se concentrer sur son état de santé ou ses limites, M. Boogaart s’est oublié pour faire passer les besoins des autres avant les siens. Il a dit que son travail lui permettait de bien se sentir et lui donnait une raison de vivre. À cela, il a ajouté : « Je vais faire ça jusqu’à ce que je rentre à la maison auprès du Seigneur », ce qui s’est produit en février 2018. Même si la plupart des gens qui ont reçu ses tuques ne connaîtront jamais son histoire ni tout ce qu’il a sacrifié pour confectionner chaque tuque, le simple geste d’amour et de persévérance de Morrie inspire maintenant des gens partout dans le monde. Nous pouvons aussi transcender nos combats pour faire passer les autres avant nous‑mêmes et imiter notre Sauveur bienveillant et compatissant, Jésus‑Christ (PH 2.1‑5). Dieu fait chair – le Roi des rois – a pris « une forme de serviteur » avec une humilité authentique(V. 6,7). En donnant sa vie – ce sacrifice ultime –, il a pris notre place sur la croix (V. 8). Jésus a tout donné pour nous… et cela pour la gloire de Dieu le Père (V. 9‑11). Croyants en Jésus, nous avons le privilège d’aimer les gens et de le leur montrer par des gestes de bonté. Même si nous jugeons avoir peu à offrir, nous pouvons adopter l’attitude du serviteur et chercher des occasions d’améliorer leur vie en y mettant simplement tout notre cœur. Dixon - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire