Tomber sur l’amour

Nora était minuscule, mais « Bridget » – la femme agressive de 1,83 m qui posait sur elle un regard noir – ne l’intimidait pas. S’étant arrêtée au centre de grossesses non désirées, Bridget avait déjà résolu de « se débarrasser de cet… enfant ». Nora lui a posé gentiment des questions, et Bridget n’a pas tardé à se lever pour partir, en l’invectivant et en déclarant avec défiance son intention d’interrompre sa grossesse. Glissant son petit corps entre Bridget et la porte, Nora lui a demandé : « Avant de partir, je peux vous serrer dans mes bras et prier pour vous ? » Personne ne l’avait jamais étreinte auparavant – en tout cas, sans mauvaises intentions. Soudain, de manière inattendue, Bridget s’est mise à pleurer. Nora reflète à merveille le cœur de notre Dieu, qui a aimé son peuple d’Israël « d’un amour éternel » (JÉ 31.3). Le peuple subissait les graves conséquences de sa transgression persistante des directives de Dieu. Celui-ci lui a dit malgré tout : « [Je] te conserve ma bonté. Je te rétablirai encore, et tu seras rétablie » (V. 3,4). L’histoire de Bridget est complexe. (Nombre d’entre nous peuvent s’identifier à elle.) Avant de tomber sur le véritable amour ce jour-là, elle croyait que Dieu et ses disciples ne feraient que la condamner. Nora lui a démontré le contraire. Dieu ne ferme pas les yeux sur nos péchés parce qu’il nous aime au-delà de tout ce que nous pouvons imaginer. Il nous accueille à bras ouverts. Nul besoin de continuer de le fuir. Tim - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire