Aller à la dérive


Donner 1 euro en cliquant le bouton jaune. Dieu vous bénir!

Comme il vivait près d’un ranch d’élevage, l’humoriste Michael Yaconelli a pu remarquer que les vaches ont tendance à errer en broutant. La vache continue d’avancer, toujours à la recherche des fameux « verts pâturages ». Aux abords de la propriété, il se peut qu’elle découvre de l’herbe fraîche à l’ombre d’un arbre. Juste au-delà d’un segment délabré de la clôture se trouve un amas de feuillage. Puis la vache la franchit et s’aventure jusqu’à la route. Broutant par-ci par-là, elle en vient à se perdre. Les vaches ne sont pas les seules à errer. Les moutons le font aussi, mais ce sont probablement les gens qui sont les plus enclins à s’égarer. Il se peut que ce soit d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles Dieu nous compare à des brebis dans la Bible. Il peut s’avérer facile d’errer dans les méandres de décisions et de compromis irréfléchis, sans remarquer jusqu’à quel point nous nous sommes éloignés de la vérité. Jésus a raconté aux pharisiens l’histoire d’une brebis perdue. Elle avait un tel prix aux yeux du berger qu’il a laissé derrière ses autres brebis pour aller à la recherche de celle qui s’était égarée. Et lorsqu’il l’a retrouvée, il a célébré ses retrouvailles ! (LU 15.1-7.) Voilà toute la joie que lui procurent ceux qui reviennent à lui ! À ce sujet, Jésus a dit : « Réjouissez-vous avec moi, car j’ai trouvé ma brebis qui était perdue » (V. 6). Dieu nous a envoyé un Sauveur pour nous secourir et nous ramener à la maison. Cindy - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire