Bon tir ?


Donner 1 euro en cliquant le bouton jaune. Dieu vous bénir!

À la sortie du film Bambi, de Walt Disney, des mères et des pères ont revécu des souvenirs d’enfance avec leurs enfants. Une jeune mère, dont le mari était un grand amoureux des sports en plein air et avait une collection impressionnante de trophées, était de leur nombre. Avec ses tout-petits, elle a vécu les halètements et les gémissements de tous lorsque Bambi a perdu sa mère aux mains d’un chasseur. Encore aujourd’hui, lors des rassemblements familiaux, on lui rappelle combien elle s’est sentie mal quand, en toute innocence, son garçon a lancé bien fort : « Bon tir ! »
Après coup, nous rions des choses embarrassantes que nos enfants font. Mais que disons-nous des gens du Psaume 136 qui en font autant ? Les Israélites, que Dieu a choisis et sauvés, célèbrent un amour qui s’étend à toute la création – mais pas à leurs ennemis. Ce psaume loue « [celui] qui frappa les Égyptiens dans leurs premiers-nés » (V. 10 ; voir aussi EX 12.29,30).
Cela ne sonne-t-il pas un peu comme un « bon tir » aux dépens de l’être cher de quelqu’un ? Voilà pourquoi nous avons besoin de connaître le reste de l’histoire. Ce n’est que lorsque la résurrection de Jésus éclaire le monde entier que celui-ci est invité à prendre part aux joies, aux histoires, aux pleurs et aux rires d’une famille. Seulement lorsque nous recevons Jésus comme Sauveur et nous obtenons la vie nouvelle pouvons-nous faire connaître la splendeur d’un Dieu qui aime tout le monde – à ses propres dépens. Mart - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire