Briques, mortier et Dieu


Donner 1 euro en cliquant le bouton jaune. Dieu vous bénir!

Après avoir prié pour savoir ce que Dieu les appelait à faire, Mark et Nina ont déterminé qu’ils devaient déménager au cœur de la ville. Ils ont acheté une maison vacante et sa rénovation était avancée – quand la tempête a frappé. Mark m’a alors écrit dans un SMS : « Nous avons eu une surprise ce matin. La tornade qui a traversé la ville de Jefferson a arraché nos rénovations – jusqu’aux briques et au mortier. Dieu a une idée en tête. » Les grandes tempêtes ne sont pas les seules choses qui nous surprennent et nous causent de la confusion. Pour survivre à une épreuve, il ne faut pas perdre Dieu de vue. La catastrophe naturelle qu’a vécue Job, menant à la perte de ses biens et à la mort de ses enfants (JOB 1.19), ne constituait que l’une des situations horribles qu’il a dû affronter. Avant cela, trois messagers étaient venus lui rapporter de mauvaises nouvelles (V. 13-17).
Nous risquons n’importe quand de passer de la fête au deuil, de la célébration de la vie à la consternation de la mort ou de toute autre épreuve. Notre vie peut être vite réduite « à des briques et à du mortier » – sur les plans financier, relationnel, physique, émotionnel ou spirituel. Dieu est néanmoins plus puissant que toute tempête. Pour survivre, il faut avoir une foi axée sur lui – une foi qui nous permet de dire avec Job et avec d’autres : « [Que] le nom de l’Éternel soit béni ! » (V. 21). Arthur - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire