Même un taco


Donner 1 euro en cliquant le bouton jaune. Dieu vous bénir!

Ashton et Austin Samuelson ont obtenu leur diplôme d’une université chrétienne avec le désir ardent de servir Jésus. Ni l’un ni l’autre ne se sentait toutefois appelé à exercer un ministère traditionnel dans l’Église. Mais un ministère dans le monde ? Absolument ! Ils ont joint leur fardeau pour soulager la faim chez les enfants à leurs aptitudes entrepreneuriales. Si bien qu’en 2004, ils ont ouvert un restaurant de tacos. Cependant pas un restaurant comme les autres. Les Samuelson l’exploitent selon la philosophie « en acheter un, en donner un ». Pour chaque repas acheté, ils donnent un montant d’argent destiné précisément à procurer un repas nutritionnel à des enfants mal nourris. Jusqu’ici, ils y ont contribué dans plus de soixante pays. Ils collaborent à mettre un terme à la faim chez les enfants… un taco à la fois.
Les paroles que Jésus a prononcées dans Matthieu 10 sont claires comme de l’eau de roche : la piété se manifeste en actions et non en paroles (V. 37-42). Une de ces actions se traduit par des dons faits aux « petits enfants », mais remarquons que l’expression « petits enfants » ne se limite pas à l’âge chronologique. Christ nous appelle à donner aux laissés-pour-compte de notre monde : les pauvres, les malades, les prisonniers, les réfugiés, ceux qui sont désavantagés d’une façon ou d’une autre. Et quoi donner ? Selon Jésus, « seulement un verre d’eau froide » pourrait faire l’affaire (V. 42). Or, si quelque chose d’aussi petit et simple qu’un verre d’eau froide convient, un taco conviendrait certainement aussi. John - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire