Des gestes de bravoure


Donner 1 euro en cliquant le bouton jaune. Dieu vous bénir!

John Harper ne s’imaginait pas ce qui allait arriver lorsqu’il est monté avec sa fillette de six ans à bord du Titanic. Il savait toutefois une chose : il aimait Jésus et il désirait passionnément le faire connaître à d’autres. Dès que le navire a heurté un iceberg et que l’eau a commencé à s’infiltrer dans la cale, Harper, un veuf, a mis sa fillette dans un canot de sauvetage et s’est affairé en dépit du chaos à sauver le plus de gens possible. Il distribuait des gilets de sauvetage en criant : « Que les femmes, les enfants et ceux qui ne sont pas encore sauvés montent dans les canots. » Jusqu’à son dernier souffle, Harper a parlé de Jésus à son entourage. John a volontiers donné sa vie pour que d’autres puissent vivre.
Un autre a volontiers donné sa vie il y a deux mille ans afin que vous et moi puissions vivre non seulement ici-bas, mais aussi pour l’éternité. Jésus ne s’est pas simplement levé un jour en décidant de payer de sa vie l’expiation des péchés de l’humanité. C’était là sa mission de vie. En s’adressant à des chefs religieux juifs, il a déclaré à maintes reprises : « [Je] donne ma vie pour mes brebis » (JN 10.11,15,17,18). Or, il ne s’est pas contenté de prononcer ces paroles, mais encore il les a mises en action en connaissant une mort atroce sur la croix. Il est venu pour que les pharisiens, John Harper et nous ayons la vie en abondance (V. 10). Estera - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire