Doux de nouveau

Les coutumes nuptiales russes sont riches en beauté et en signification. L’une de ces coutumes se tient durant la réception, tandis que la personne désignée porte un toast en l’honneur du couple. Chacun prend une gorgée de son verre levé, puis s’écrie : « Gor’ko ! Gor’ko ! », ce qui signifie « Amer ! Amer ! » Lorsque les invites crient ce mot, les nouveaux mariés doivent se lever et s’embrasser pour que la boisson redevienne douce.
Ésaïe prophétise que la boisson amère de la désolation, de la ruine et de la malédiction de la terre (ch. 24) fera place à la douce espérance de nouveaux cieux et d’une nouvelle terre (ch. 25). Dieu préparera un festin de mets succulents arrosé des boissons les plus raffinées et des plus douces. Ce sera un banquet de bénédiction, de fertilité et de générosité pour tous les peuples (25.6). Il y aura plus encore. Sous son règne souverain, le Roi de justice engloutira la mort, il essuiera toutes larmes de nos yeux et il fera disparaître notre opprobre (V. 8). Et son peuple se réjouira du fait que celui en qui il aura cru et qu’il aura attendu apportera le salut et rendra la coupe amère de la vie douce de nouveau (V. 9).
Un jour, nous serons réunis avec Jésus lors des noces de l’Agneau. Lorsqu’il accueillera sa fiancée (l’Église) dans sa demeure, la promesse d’Ésaïe 25 s’accomplira. La vie auparavant amère redeviendra douce. Marvin - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire