Une maison bâtie sur le roc

Dans un des États américains environ 34 000 maisons risquent de s’effondrer à cause de leurs fondations défectueuses. Sans le savoir, une entreprise de béton a extrait de la pierre d’une carrière contenant un minéral qui, avec le temps, entraîne la fissuration et l’effritement du béton. Les fondations de près de six cents maisons se sont déjà effritées, un nombre qui grimpera probablement en flèche dans l’avenir.
Jésus a évoqué la construction d’une maison sur de mauvaises fondations pour expliquer le danger de bâtir notre vie sur un sol instable. Certains érigent leur vie sur du roc solide, veillant ainsi à ce qu’elle résiste aux fortes tempêtes. D’autres érigent leur vie sur le sable ; et lorsque la tempête fait rage, elle s’effondre « et sa ruine est grande » (MT 7.27). La seule distinction entre les deux types de fondations dépend de notre mise ou non en pratique des paroles de Christ (V. 26). La question n’est pas de savoir si nous entendons ou non ses paroles, mais si nous les mettons en pratique comme il nous en rend capables.
Notre monde nous offre beaucoup de sagesse – en plus d’une abondance de conseils et d’aide –, qui est en grande partie sensée et bénéfique. Si nous fondons notre vie sur toute autre fondation qu’une humble obéissance à la vérité de Dieu, nous nous attirerons cependant des ennuis. Dans sa force divine, le seul moyen de nous bâtir une maison, une vie, sur le roc consiste à faire sa volonté. Winn - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire