Celui que l’on connaît

Au début de 2019, Charlie VanderMeer est décédé à l’âge de quatre-vingt ans. Pendant plusieurs décennies, des milliers et des milliers de personnes l’ont connu comme l’oncle Charlie, l’animateur de l’émission de radio nationale Children’s Bible Hour. Le jour avant que l’oncle Charlie glisse dans l’éternité, il a dit à un bon ami : « L’important n’est pas ce que tu sais, mais qui tu connais. Bien sûr, je parle de Jésus-Christ. »
Même au seuil de la mort, l’oncle Charlie ne pouvait s’empêcher de parler de Jésus et de la nécessité que les gens le reçoivent comme leur Sauveur.
L’apôtre Paul considérait que sa tâche la plus importante consistait à connaître Jésus : « Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout ; je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ » (PH 3.8,9). Et comment connaître Jésus ? « Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé » (RO 10.9). Il se peut que nous connaissions des faits relatifs à Jésus, que nous sachions tout de l’Église et que nous connaissions même bien la Bible. Il reste que le seul moyen de connaître Jésus comme notre Sauveur consiste à accepter son don du salut par grâce. C’est lui que nous devons connaître. Dave Branon - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Publier un commentaire