Passer au neutre

L’homme devant moi au lave-auto était en mission. Il est allé retirer le panneau à l’arrière de sa camionnette pour qu’il n’abîme pas les puissantes brosses roulantes. Il a payé le préposé, puis s’est engagé sur le rail automatisé, où il a laissé son véhicule en marche avant. Le préposé lui a alors crié : « Neutre ! Neutre ! » mais comme les vitres de l’homme étaient fermées, il n’a rien entendu et a traversé le lave-auto en deux secondes, mouillant à peine son véhicule.
Élie était lui aussi en mission, occupé à servir Dieu de grandes façons. Il venait de vaincre surnaturellement les prophètes de Baal, ce qui l’avait épuisé (voir 1 R 18.16-39). Il avait besoin de temps au neutre. Dieu a conduit Élie à la montagne d’Horeb, où il était apparu à Moïse longtemps auparavant. Une fois encore, Dieu a fait trembler la montagne. Il ne se trouvait cependant pas dans le vent violent, ni dans le séisme, ni dans le feu dévorant. Au lieu de cela, Dieu est venu à Élie dans un doux murmure. « Quand Élie l’entendit, il s’enveloppa le visage de son manteau, il sortit » (1 R 19.13). Vous et moi sommes en mission. Nous mettons notre vie en marche avant afin d’accomplir de grandes choses pour notre Sauveur. Par contre, si nous ne mettons jamais notre vie au neutre, nous risquons de la traverser sans goûter la bénédiction de l’Esprit. Dieu nous murmure : « Arrêtez, et sachez que je suis Dieu » (PS 46.11). Neutre ! Neutre ! Mike Wittimer - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire