Sien selon la loi divine

Liz a pleuré de joie lorsque son mari et elle ont reçu l’extrait de naissance et le passeport de leur enfant, officialisant son adoption. Milena serait dès lors toujours leur fille et membre de leur famille. En réfléchissant à la procédure judiciaire, Liz a aussi pensé au « véritable échange » qui se produit lorsque l’on entre dans la famille de Jésus : « Nous ne sommes plus liés à notre naissance dans le péché et la condamnation. » Puis Liz a ajouté qu’au lieu de cela, nous entrons légalement et pleinement dans le royaume de Dieu dès qu’il nous adopte comme ses enfants.
À l’époque de l’apôtre Paul, si une famille romaine adoptait un enfant, celui-ci changeait complètement de statut. Toutes ses dettes passées étaient annulées, et il acquérait les droits et les privilèges de sa nouvelle famille. Paul voulait que les croyants romains en Jésus sachent que ce nouveau statut s’appliquait aussi à eux. Ils n’étaient plus liés au péché et à la condamnation, mais ils vivaient maintenant « selon l’Esprit » (RO 8.4). Et Dieu adopte comme ses enfants ceux que l’Esprit conduit (V. 14,15). En devenant citoyens du ciel, ceux-ci changent de statut juridique. Si nous avons reçu le don du salut, nous sommes nous aussi enfants de Dieu, héritiers de son royaume et unis à Christ. Le don du sacrifice de Jésus a annulé nos dettes. Nous n’avons plus à vivre dans la peur et la condamnation. Amy Pye - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire