Zone mortelle

En 2019, un alpiniste a vu son dernier lever du soleil au sommet du mont Everest. Il a survécu à son ascension, mais la haute altitude a compressé son cœur et il en est mort en redescendant. Un certain médecin spécialiste prévient les alpinistes de ne pas réfléchir au sommet comme à la fin de leur voyage. Ils doivent grimper et vite redescendre, se rappelant qu’« ils sont dans la zone mortelle ».
David a survécu à sa périlleuse ascension jusqu’au sommet. Il a tué lions et ours, et Goliath, esquivé l’épée de Saül, pourchassé des soldats, conquis Philistins et Ammonites afin de devenir le roi de la montagne.
Il a toutefois oublié qu’il se trouvait en zone mortelle. « L’Éternel protégeait David partout où il allait », mais au sommet de la réussite, David a commis l’adultère et le meurtre. Sa première erreur ? Il s’est attardé au sommet de sa montagne. Lorsque son armée est partie au combat, il « resta à Jérusalem » (11.1). Ce David qui s’était un jour porté volontaire pour combattre Goliath restait maintenant là à savourer ses victoires.
Il est difficile de garder la tête froide quand tout le monde, y compris Dieu, vous dit que vous êtes spécial (7.11-16). Il le faut néanmoins. Si nous avons remporté un certain succès, nous pouvons le célébrer correctement et accepter de s’en faire féliciter, mais nous devons aussi continuer d’aller de l’avant. Nous sommes dans la zone mortelle. Redescendez de la montagne. Servez humblement les autres dans la vallée, en demandant à Dieu de garder votre cœur et vos pas. Mike Wittmer - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire