FORTIFIÉS PAR LES SOUFFRANCES

Les services religieux se terminent souvent par une bénédiction. En voici une courante : « Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus-Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables » (1 Pi 5.10). On omet parfois l’incise « après que vous aurez souffert un peu de temps ». Pourquoi ? Peut-être parce que l’on trouve désagréable de parler de souffrance. Nous ne devrions toutefois pas nous étonner de trouver la souffrance sur notre chemin. Ayant lui-même beaucoup souffert, l’apôtre Paul a écrit : « Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés » (2 Ti 3.12). Si nous vivons dans la soumission à Dieu (1 Pi 5.6) et nous résistons au diable (v. 9), nous devons nous attendre à nous faire calomnier et mal comprendre, et même à ce que l’on profite de nous. Cependant, l’apôtre Pierre nous dit que cette souffrance a une raison d’être : elle « [nous] affermira, [nous] fortifiera, [nous] rendra inébranlables » (v. 10). Le chemin que Dieu nous fait emprunter dans notre croissance chrétienne nous amène souvent à traverser des difficultés, mais qui nous fortifient de manière à nous permettre de surmonter les tempêtes de la vie. Puisse Dieu nous aider à lui rester fidèles tandis que nous cherchons à vivre courageusement une vie qui l’honore ! C. P. Hia - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire