AIMÉ POUR AIMER

Notre cœur ne se mesure pas à notre capacité d’aimer, mais à l’amour que les autres nous portent. J’ai vu cette citation (en anglais), attribuée au magicien d’Oz, sur une plaque murale dans une boutique de cadeaux. Il se peut que l’histoire du magicien d’Oz soit bonne, mais elle ne constitue pas une source fiable de renseignements spirituels. Dieu a dit quelque chose de très différent. Selon lui, le plus grand commandement consiste à aimer – à l’aimer, lui, en premier et ensuite les autres (Mc 12.29-31). La Bible ne parle nulle part d’attendre d’être aimé en retour. En fait, Jésus a affirmé le contraire dans son discours le plus célèbre : « Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi. Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux » (Mt 5.11,12). En matière d’amour, le plus important à savoir, c’est que tout amour commence par Dieu (1 Jn 4.19). Comme Moïse l’a dit aux Israélites, Dieu s’est attaché à eux pour les aimer (De 10.15) et, pour cette raison, ils devaient aimer les autres, même les étrangers (v. 19). Ce que Dieu veut, c’est que ceux qui reçoivent son amour en viennent à le transmettre aux autres. Sans Dieu – qui est lui-même amour –, aucun de nous ne pourrait véritablement aimer ou être aimé (1 Jn 4.7,8). Julie - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire