PAS UNE CHAÎNE

Peut-être aurez-vous déjà entendu le dicton : « Le passé est censé être une balise, et non une chaîne. » C’est facile de nous laisser lier par le souvenir du « bon vieux temps » plutôt que d’utiliser notre vécu pour découvrir la voie à suivre. Nous sommes tous susceptibles de nous laisser paralyser par la nostalgie, ce désir ardent de retrouver ce qui était. Jérémie était un sacrificateur originaire d’une petite ville située à proximité de Jérusalem lorsque Dieu l’a appelé à devenir « prophète des nations » (Jé 1.5). Il a reçu pour mission des plus difficiles d’annoncer les jugements de Dieu principalement au peuple de Juda, qui s’était détourné du Seigneur. Jérémie a clairement indiqué qu’il livrait alors le message de Dieu, et non le sien (7.1,2). Le Seigneur a déclaré : « Placez-vous sur les chemins, regardez, et demandez quels sont les anciens sentiers, quelle est la bonne voie ; marchez-y, et vous trouverez le repos de vos âmes ! Mais ils répondirent : Nous n’y marcherons pas » (6.16). Dieu a exhorté son peuple à regarder le chemin parcouru derrière eux afin de pouvoir aller de l’avant. Réfléchir aux anciens sentiers sert à trouver « la bonne voie », celle qui est empreinte de la fidélité de Dieu, de son pardon et de son appel à avancer. Dieu peut utiliser notre passé pour nous enseigner que la meilleure voie à emprunter est celle dans laquelle nous marchons à ses côtés. David - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire