GOURDE À BOIRE

Avant la Guerre de Sécession (1861-1865), des esclaves en fuite ont trouvé la liberté en suivant le « chemin de fer clandestin », terme que l’on a donné aux routes secrètes les ayant menés du sud au nord et aux abolitionnistes qui leur venaient en aide. Les esclaves parcouraient de nombreux kilomètres durant la nuit, en suivant la lumière de la « Gourde à boire » pour rester sur la bonne voie. Il s’agissait d’un nom de code pour décrire le groupe d’étoiles connu sous le nom de Grande Ourse, qui pointe vers l’étoile du Nord. Certains croient que les fugitifs se sont également servis de directives encodées dans les paroles de la chanson « Follow the Drinking Gourd » (Suivez la Gourde à boire) pour éviter de se perdre en chemin. Les abolitionnistes et la « Gourde à boire » ont servi tous les deux de repères lumineux pour guider les esclaves vers la liberté. L’apôtre Paul dit que les croyants doivent briller comme « des flambeaux dans le monde », afin de montrer la voie à ceux qui recherchent la vérité, la rédemption et la libération spirituelle que nous offre Dieu (Ph 2.15). Nous vivons dans un monde ténébreux qui a désespérément besoin de voir la lumière de Jésus-Christ. Nous avons pour appel de faire briller la vérité divine de manière à ce qu’elle dirige d’autres personnes vers le Rédempteur, qui est le chemin vers la liberté et la vie. Nous indiquons la voie vers Jésus, celui qui est le chemin, la vérité et la vie (Jn 14.6). Dennis - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire