DES ERREURS EMBELLIES

Tôt dans sa carrière, le musicien de jazz Herbie Hancock a été invité à jouer dans le quintette de Miles Davis, qui était déjà alors une légende du monde musical. En entrevue, Hancock a reconnu être nerveux, mais que l’expérience s’avérait des plus merveilleuses en raison de la grande bonté de Davis. Au cours d’un certain concert, tandis que Davis approchait du point fort de son solo, Hancock a joué le mauvais accord. Il en était mort de honte, mais Davis a continué comme si de rien n’était. « Il a joué quelques notes qui ont corrigé mon accord », a déclaré Hancock. Quel bel exemple de leadership empreint d’amour ! Davis n’a pas repris Hancock, pas plus qu’il ne l’a fait passer pour incompétent. Il ne lui a pas reproché d’avoir gâché le concert. Il n’a fait que rajuster le tir et changer une erreur potentiellement catastrophique en quelque chose de beau. Ce que Davis a fait pour Hancock, Jésus l’a fait pour Pierre. Lorsque ce dernier a tranché l’oreille d’un des membres de la foule venue arrêter Jésus, celui-ci a restauré son oreille (Lu 22.51), indiquant ainsi que son royaume visait à guérir, et non à faire souffrir. À maintes occasions, Jésus s’est servi des erreurs de ses disciples pour nous indiquer une meilleure façon d’agir. Ce que Jésus a fait pour ses disciples, il le fait également pour nous. Et ce qu’il fait pour nous, nous pouvons aussi le faire pour les autres. Au lieu d’amplifier chaque erreur, nous pouvons les changer en beaux gestes de pardon, de guérison et de rédemption. Julie - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire