LETTRE D’AMOUR

Chaque matin, à mon arrivée au bureau, j’ai pour habitude simple de vérifier tous mes courriels. La plupart du temps, je les survole d’un œil négligeant. Il y en a toutefois certains qu’il me tarde d’ouvrir. Comme vous l’aurez deviné, il s’agit de ceux provenant des êtres qui me sont chers. Quelqu’un a dit que la Bible est la lettre d’amour que Dieu nous adresse. Il se peut cependant qu’il y ait des jours où, comme moi, vous n’éprouviez pas le désir de l’ouvrir et que votre cœur ne fasse pas écho aux paroles du psalmiste : « Combien j’aime ta loi ! » (Ps 119.97.) L’Écriture correspond à « [tes] commandements » (v. 98), à « tes préceptes » (v. 99), à « tes ordonnances » (v. 100) et à « ta parole » (v. 101, italiques pour souligner). Une certaine question de Thomas Manton (1620-1677), jadis professeur à l’Abbaye de Westminster, est encore pertinente de nos jours : « Qui est l’auteur de la Bible ? Dieu. […] Quelle est la raison d’être de la Bible ? Dieu. Pourquoi la Bible a-t-elle été écrite, sinon pour que nous jouissions éternellement du Dieu béni ? » On dit de certaines personnes que plus on les connaît, moins on les admire ; mais c’est l’inverse qui est vrai au sujet de Dieu. La grande connaissance de la Parole de Dieu, ou plutôt du Dieu de la Parole, crée de l’affection, et l’affection fait aspirer à une connaissance encore plus grande. En ouvrant votre bible, rappelez-vous que Dieu – celui qui vous aime le plus – a un message à vous communiquer. Chia - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire