Le 6 juin 1944, trois officiers américains se sont blottis dans un cratère d’obus sur la plage d’Utah Beach de Normandie, en France. Se rendant compte que la marée les avait conduits au mauvais endroit de la plage, le trio a pris une décision impromptue : « On va amorcer la bataille d’ici même. » Ils devaient aller de l’avant depuis un point de départ difficile. Saul s’est retrouvé dans une situation malaisée, devant prendre une décision après avoir rencontré Jésus sur le chemin de Damas (Ac 9.1‑20). Soudain, la situation et la direction de sa vie lui ont été révélées comme étant erronées, et il se peut qu’il ait eu le sentiment que sa vie antérieure n’avait été qu’une pure perte. Aller de l’avant lui serait ardu et exigerait de lui un travail laborieux et incommodant, qui l’obligerait peut‑être même à faire face aux familles chrétiennes dont il avait détruit la vie. Il a réagi malgré tout en déclarant : « Seigneur, que veux‑tu que je fasse ? » (v. 6.) Nous nous retrouvons souvent dans des situations inattendues, des contextes que nous n’avions jamais envisagés ni désirés. Il se pourrait que nous croulions sous les dettes, que nous soyons freinés par des obstacles physiques ou que nous subissions les conséquences du péché. Que Christ nous trouve aujourd’hui dans une cellule de prison ou un palais, que nous soyons brisés et fauchés ou absorbés dans nos désirs égoïstes, la Bible nous exhorte à suivre le conseil de Paul : oublier ce qui est derrière nous et courir vers Christ (Ph 3.13,14). Le passé n’y fait pas obstacle. Randy - Pain Quotidien