Au cours d’un voyage au Pérou, j’ai visité l’une des nombreuses grottes se trouvant un peu partout dans ce pays montagneux. Notre guide nous a dit que cette grotte en particulier avait déjà été explorée jusqu’à 14,5 km de profondeur – et même au-delà. Nous y avons vu des chauves-souris fascinantes, des oiseaux nocturnes et des formations rocheuses intéressantes. Nous n’avons toutefois pas tardé à trouver les ténèbres de la grotte déconcertantes, presque suffocantes. Je me suis donc senti grandement soulagé lorsque nous sommes remontés à la surface et à la lumière du jour. Cette expérience m’a servi de rappel frappant de la nature opprimante des ténèbres et de notre besoin de lumière. Nous vivons dans un monde que le péché a assombri, un monde qui a tourné le dos à son Créateur. Et la Lumière nous est nécessaire. Jésus, qui est venu redonner à toute la création – y compris à l’humanité – la place qu’il lui destinait, s’est désigné lui‑même comme étant cette « lumière » (Jn 8.12). Il a dit : « Je suis venu comme une lumière dans le monde, afin que quiconque croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres » (12.46). En lui, nous avons non seulement la lumière du salut, mais encore la seule lumière par laquelle il nous est possible de retrouver notre chemin – sa voie – au sein des ténèbres spirituelles de notre monde. Bill - Pain Quotidien