Nous ne voyons pas se produire la plupart des choses qui se font dans l’univers. De nombreuses sont trop petites ou se déplacent trop vite ou même trop lentement pour que nous puissions les voir. Grâce à la technologie moderne, le cinéaste Louis Schwartzberg parvient toutefois à montrer des images vidéo étonnantes de certaines de ces choses – la gueule d’une chenille, l’oeil d’une drosophile, la croissance d’un champignon. Notre capacité limitée à voir les détails formidables et complexes des choses du monde physique nous rappelle que notre capacité à voir et à comprendre ce qui se passe dans le monde spirituel est tout aussi limitée. Dieu est à l’oeuvre tout autour de nous, accomplissant des choses plus merveilleuses que ce que nous pourrions imaginer. Reste que notre vision spirituelle étant réduite, il nous est impossible de les voir. Le prophète Élisée a toutefois pu voir l’oeuvre surnaturelle que Dieu était en train d’accomplir. Le Seigneur a également ouvert les yeux au fidèle serviteur d’Élisée pour que celui‑ci puisse voir à son tour l’armée céleste envoyée pour combattre à leur place (2 R 6.17). La peur nous fait nous sentir faibles et impuissants, et nous amène à nous croire seuls au monde. Cependant, Dieu nous a assuré que son Esprit, qui vit en nous, est plus grand que la puissance du monde (1 Jn 4.4). Quand le diable, qui nous est visible, nous décourage, choisissons de penser plutôt à la bonne oeuvre que Dieu accomplit dans l’invisible. Julie - Pain Quotidien