Le contentement ne fait pas partie des nombreuses fins auxquelles les médias sociaux sont utilisés. Du moins, pas dans mon cas. Même lorsque mes objectifs sont bons, je risque de me décourager en en voyant sans cesse d’autres atteindre les leurs avant moi ou avec de meilleurs résultats. Me sachant encline à ce genre de découragement, je m’évertue à me rappeler que Dieu ne m’a pas bernée. Il m’a déjà donné tout le nécessaire pour accomplir la tâche qu’il m’a confiée. Cela signifie que je n’ai pas besoin d’avoir un budget plus important ou l’assurance de réussir ; un meilleur milieu de travail ou un autre emploi ; l’approbation ou la permission des autres ; une bonne santé ou plus de temps. Il se peut que Dieu me procure certaines de ces choses, mais j’ai déjà tout ce qui m’est nécessaire, car il me fournit les ressources qu’exige la tâche qu’il me confie. Il me suffit donc d’employer le temps et les talents qu’il m’a donnés pour bénir les autres et en rendre la gloire à Dieu. Après avoir déjeuné sur les berges de la Galilée, Jésus a dit à Pierre ce qui se produirait à la fin de la vie de celui‑ci. En montrant du doigt un autre disciple, Pierre a demandé : « [Que] lui arrivera‑t‑il ? » Ce à quoi Jésus a répondu : « [Que] t’importe ? » (JN 21.22.) Voilà la question à me poser quand je me compare aux autres. Réponse : « Mêle‑toi de tes affaires. » Il me suffit de suivre Jésus et d’user de fidélité dans l’emploi des dons et des opportunités qu’il me confie. Julie - Pain Quotidien