Il m’arrive souvent de repenser à l’époque où mes enfants étaient jeunes. Un souvenir en particulier m’est très cher, celui de notre routine du réveil. Chaque matin, j’allais dans leurs chambres et je les appelais doucement par leur nom, leur disant que l’heure était venue de se lever et de se préparer à leur journée. Lorsque je lis qu’Abraham s’est levé tôt un certain matin pour obéir au commandement de Dieu, je repense au temps où je réveillais mes enfants et je me demande si Abraham avait lui aussi pour habitude de se rendre au chevet d’Isaac pour le réveiller – et à quel point cela a dû lui être pénible ce matin‑là en particulier. Comme Abraham a dû avoir le coeur lourd en réveillant son fils le matin même ! Abraham a ligoté son fils et l’a couché sur l’autel, mais Dieu a alors pourvu à un sacrifice de substitution. Des centaines d’années plus tard, Dieu allait pourvoir à un autre sacrifice, le sacrifice ultime : son propre Fils. Imaginez un peu à quel point cela a dû être atroce pour Dieu de sacrifier son Fils, son Fils unique, qu’il aimait ! Or, il s’est imposé tout cela parce qu’il vous aime, vous. Si vous vous demandez si Dieu vous aime, inutile de vous interroger davantage à ce sujet. Joe - Pain Quotidien