Dernièrement, mon petit‑fils de 5 ans, Dallas, m’a demandé : « Pourquoi est‑ce que Jésus est mort sur la croix ? » Je lui ai donc expliqué ce qu’est le péché et que Jésus a voulu nous servir de sacrifice. Puis il est parti jouer. Quelques minutes plus tard, je l’ai entendu expliquer à Katie, sa cousine de 5 ans, pourquoi Jésus était mort. Katie lui a alors dit : « Mais Jésus n’est pas mort. » Ce à quoi Dallas a répliqué : « Oui. Il est mort. Grand‑papa me l’a dit. Il est mort sur la croix. » Je me suis ainsi rendu compte que je n’avais pas raconté toute l’histoire. J’ai donc repris la conversation avec Dallas, en précisant que Jésus était ressuscité des morts. Nous avons revu l’histoire jusqu’à ce qu’il comprenne que Jésus est vivant aujourd’hui, même s’il est bel et bien mort pour nous. Cela nous rappelle que les gens ont besoin d’entendre tout l’Évangile. Lorsqu’un Éthiopien lui a signifié qu’il ne saisissait pas bien le sens d’un certain passage des Écritures, Philippe, « ouvrant la bouche et commençant par ce passage, lui annonça la bonne nouvelle de Jésus » (Ac 8.35). Annoncez la bonne nouvelle de Jésus : nous sommes tous des pécheurs ayant besoin du salut ; le Fils parfait de Dieu est mort pour nous sauver ; et il est sorti du tombeau, démontrant ainsi son pouvoir sur la mort. Jésus, notre Sauveur, est vivant et nous offre maintenant de vivre sa vie en nous. Si quelqu’un cherche à se renseigner sur Jésus, veillons à lui raconter toute l’histoire ! Dave - Pain Quotidien