Extraordinairement mieux

Mon anniversaire tombe le lendemain de celui de ma mère. Adolescente, je m’efforçais de trouver un cadeau qui ravirait ma mère tout en convenant à mon budget. Elle recevait toujours ce que je lui avais acheté avec gratitude, et le lendemain, à ma fête, elle m’offrait son cadeau. Le sien surclassait invariablement le mien. Elle ne souhaitait pas diminuer la valeur de ce que je lui avais offert ; elle ne faisait qu’employer généreusement ses ressources, qui excédaient de beaucoup les miennes. Mon désir de donner à ma mère me rappelle celui que David avait de bâtir une maison à Dieu. Frappé par le contraste entre son palais et la tente sous laquelle Dieu se révélait, David désirait ardemment bâtir un temple pour Dieu. Or, au lieu d’accorder à David son vœu de lui faire ce présent, Dieu lui a fait un cadeau fabuleusement meilleur. Dieu lui a promis que, non seulement ce serait l’un des enfants de David (Salomon) qui bâtirait le Temple (1 CH 17.11), mais encore qu’il bâtirait une maison à David, à savoir une dynastie. Cette promesse a commencé à se réaliser par Salomon, mais s’est achevée en Jésus, dont le trône a réellement été « [affermi] pour toujours » (v. 12). David désirait faire cadeau de ses ressources limitées, mais Dieu a promis de faire cadeau de quelque chose d’infini. Comme David, puissions‑nous toujours désirer donner à Dieu par gratitude et par amour. Et puissions‑nous toujours voir combien plus il nous a donné en Jésus. Kirsten - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire