Si j’avais su alors…

En allant travailler, j’ai écouté la chanson « Dear Younger Me » (Cher moi plus jeune), qui demande éloquemment : « Si tu pouvais revenir en arrière, sachant ce que tu sais maintenant, que dirais-tu à ton moi plus jeune ? » En l’écoutant, j’ai repensé aux perles de sagesse et aux mises en garde que j’offrirais peut‑être à mon moi plus jeune, qui était moins sage. À un certain moment, nous en venons pour la plupart à nous demander en quoi nous agirions différemment si seulement nous pouvions recommencer notre vie. Cette chanson illustre néanmoins une réalité : même si notre passé peut nous remplir de regrets, toutes nos expériences ont servi à façonner la personne que nous sommes aujourd’hui. Impossible de revenir en arrière ou de changer les conséquences de nos choix ou de nos péchés. Louons toutefois Dieu de ce que nous n’avons plus à porter les lourds fardeaux et les erreurs du passé. Et cela, en raison de ce que Jésus a accompli ! « Béni soit Dieu […] qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus‑Christ d’entre les morts » (1 PI 1.3). Si nous nous tournons vers lui dans la foi et la repentance pour nos péchés, il nous pardonnera. Dès lors, nous deviendrons une nouvelle création et notre transformation spirituelle s’amorcera (2 CO 5.17). Peu importe ce que nous aurons fait (ou pas), nous serons pardonnés en raison de ce qu’il a fait. Allons donc de l’avant, tirons le maximum de notre journée et anticipons un avenir avec lui. En Christ, nous sommes libres ! Alyson - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire