Des lignes de faille

Un afflux de réfugiés dans notre région a mené à une nouvelle croissance de nos Églises. Or, cette croissance comporte des défis. Les membres de ces Églises doivent apprendre à accueillir ces nouveaux arrivants, qui s’adaptent à une autre culture, à une autre langue et à d’autres styles de louanges ; autant de changements susceptibles de créer des situations gênantes. Des malentendus et des désaccords se produisent partout où il y a des gens. L’Église n’y fait pas exception. Si nous ne réglons pas nos différends de manière saine, ils risquent de s’aggraver jusqu’à créer des divisions. Dans la jeune Église de Jérusalem, une querelle d’ordre culturel a éclaté. Les Juifs de langue grecque (les Hellénistes) se plaignaient des Juifs de langue araméenne (les Hébreux). Les veuves hellénistes « étaient négligées dans la distribution qui se faisait chaque jour » (AC 6.1). Les apôtres ont alors demandé : « [Choisissez] parmi vous sept hommes […] qui soient pleins d’Esprit saint et de sagesse » (V. 3). Les sept choisis portaient des noms grecs (V. 5). Étant donc tous des Hellénistes et des membres du groupe négligé, ils étaient les mieux placés pour saisir le problème. Les apôtres ont prié et leur ont imposé les mains, et l’Église s’est mise à croître (V. 6,7). Toute croissance crée des changements, en partie parce qu’elle augmente les interactions transcendant les barrières traditionnelles. En suivant l’Esprit, nous trouverons toutefois des solutions créatives tandis que des problèmes potentiels se changeront en occasions de grandir. Tim - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire