Suivre Dieu partout

Enfant, il me tardait d’assister aux cultes du dimanche soir de notre Église. Ils étaient enthousiasmants. Il arrivait souvent que des missionnaires et d’autres invités nous adressent alors la parole. Leurs messages m’inspiraient parce que ces gens étaient disposés à laisser derrière eux famille et amis – et parfois même leur maison, leurs biens et leur carrière – pour aller servir Dieu dans des endroits étranges et inconnus, voire dangereux. À l’instar de ces missionnaires, Élisée a renoncé à beaucoup de choses pour suivre Dieu (1 R 19.19‑21). Avant que Dieu l’appelle à le servir par l’intermédiaire d’Élie, nous ne savons pas grand‑chose au sujet d’Élisée, sinon qu’il était agriculteur. Quand le prophète Élie l’a rencontré dans le champ qu’il labourait, il a jeté son manteau sur les épaules d’Élisée (symbole de son rôle de prophète) et l’a appelé à le suivre. Avec pour seule requête d’embrasser sa mère et son père avant de les quitter pour suivre Élie, Élisée a immédiatement sacrifié une paire de bœufs, avec leur attelage, et fait ses adieux à ses parents. Bien que peu d’entre nous aient été appelés à quitter proches et amis pour servir Dieu en tant que missionnaires à temps plein, il tient à ce que nous le suivions tous et à ce que « chacun marche selon la part que le Seigneur lui a faite, selon l’appel qu’il a reçu de Dieu » (1 CO 7.17). Comme je l’ai souvent vécu, servir Dieu peut être exaltant et difficile, peu importe où l’on se trouve, et cela, sans même ne jamais avoir à quitter son chez soi. Alyson - Pain Quotidien

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire